Rechercher

La réflexologie abdominale : pour un confort général

« Toutes les maladies commencent dans l’intestin » disait Hippocrate


Qu'est-ce que la réflexologie abdominale ?


Moins connue que la réflexologie plantaire, la réflexologie abdominale ou plutôt thoraco-abdominale s’appuie sur une cartographie de zones réflexes du thorax, du dos et du ventre.



Le ventre est une zone dans laquelle s’accumulent stress et grand nombre de tensions et d’émotions.


La réflexologie abdominale est un massage énergétique qui vous permet de vous alléger, corps et esprit : retrouver sa mobilité, rétablir la circulation de l'énergie Qi et harmoniser vos émotions.


La réflexologie abdominale combine des approches occidentales et chinoises.


La technique - côté occidental

Les organes (foie, estomac, intestins, etc.) du corps humain sont en mouvement au quotidien.


Ces mouvements naturels et imperceptibles peuvent connaître des dysfonctionnements, engendrant des déséquilibres sur plusieurs systèmes digestif, nerveux, lymphatique, . . .

Généralement, les problèmes de mobilité sur un organe ont des répercussions sur d’autres organes.


Savez-vous que 50% des maux de dos et névralgies sont dus aux viscères ?

👉 On oublie souvent que l'arrière de notre ventre, c'est notre dos et que le devant de notre dos, c'est le ventre !


Les techniques viscérales ne concernent pas uniquement les troubles viscéraux.

D’un point de vue postural, il est parfois tout à fait logique de s'intéresser aux viscères.

Une personne qui a tendance à se tenir courbé, s’enroule vers l’avant et se « replie sur son ventre ».

Une personne qui a tendance à s’incliner d’un côté ou de l’autre peut également comprimer ses viscères latéraux (le foie, l’estomac, etc...).


Dans les deux cas, la position risque à terme de provoquer des troubles fonctionnels de ses organes.


Il existe également des liens très importants entre la colonne vertébrale et les viscères.


Le système nerveux de notre corps permet la circulation d’informations entre le ventre et le cerveau et réciproquement.

En effet, les nerfs spinaux (issus de la moelle épinière et sortant du rachis) ont plusieurs fonctions. L’une d’elles est de donner de la sensibilité aux viscères.


Lorsqu’une vertèbre est en dysfonction, il est tout à fait possible que l’organe dont elle contrôle la sensibilité finisse par être impacté.

Et l’inverse est vrai aussi.


Un viscère en déséquilibre peut également mettre en dysfonction la vertèbre qui contrôle sa sensibilité.


On voit ainsi un lien entre une douleur au dos et un travail avec des techniques viscérales.


De plus, la fonction du viscère est également contrôlée par le système nerveux autonome, dont dépendent la respiration et la digestion.



Et si on parlait de respiration ?


Quel est le lien entre respiration et digestion ? Le diaphragme, bien sûr !


Le diaphragme a une forme de parachute séparant la cage thoracique du ventre.

Il se situe au milieu du tronc et s'implante sous les poumons, il recouvre le foie à droite et l'estomac à gauche. Le côlon y est accroché par deux ligaments, un à droite et un à gauche.

Le diaphragme part du sternum, s’accroche aux côtes et aux vertèbres thoraco-lombaires T12, L1, L2, L3. Il est innervé par le nerf phrénique (un droit et un gauche) qui part des cervicales C3, C4, C5.

C’est LE muscle principal de la respiration grâce à la contraction / dilatation de la cage thoracique qu’il provoque.

Quand le diaphragme se contracte, l’air rentre dans les poumons, c’est l’inspiration. Le sternum et les côtes supérieures vont s’élever. Le diaphragme va s’abaisser en repoussant les viscères, et donc il aura un impact sur l’estomac, le foie, le colon, le pancréas, la rate.


Quand le diaphragme se détend, qui est une action passive, c’est l’expiration. Il fait le lien entre la partie supérieure et la partie inférieure du corps. entre la respiration et la digestion.


On oublie souvent que le diaphragme sert effectivement à la respiration mais également à la digestion.

Le diaphragme a un rôle sur le système digestif : nous avons vu que l’alternance inspiration/expiration entraîne un pompage des viscères et des organes.

Si ce pompage est perturbé, le brassage du bol alimentaire est par conséquent perturbé, la digestion et/ou le transit est perturbé, laissant place à des ballonnements, constipation, diarrhées, crampes digestives, . . .

Le foie n’est plus correctement stimulé, il s’encrasse par manque de mobilité et les toxines s'accumulent.


L’amplitude de mouvement du diaphragme permet ainsi le massage des viscères dans le processus de la digestion.


Nous pouvons ainsi agir en conscience sur les 2 systèmes autonomes qui sont la respiration et la digestion grâce à la réflexologie thoraco-abdominale.